Facebook         Cinéma

Collèges&Cinéma

Abouna 01H21 de Hamoun Mahamat Saleh

Le père d'Amine et Tahir, huit et quinze ans, a quitté le domicile familial. Les deux frères décident alors de partir à sa recherche. Profondément choqués par cette brusque disparition, ils se mettent à traîner, à faire l'école buissonnière et à fréquenter les salles de cinéma. C'est là, qu'un jour, ils leur semblent reconnaître leur père à l'écran. Il volent les bobines pour garder un souvenir de leur père, mais la police ne tarde pas à les arrêter. Lasse de leur conduite, leur mère les envoie dans une école coranique.

Entretien avec le réalisateur
"J'ai voulu raconter la douleur et les difficultés de ceux qui restent, lorsque le chef de famille décide d'émigrer, sans donner de nouvelles pendant des mois, voire des années." La Croix

"Je suis parti d'ne réalité très répandue en Afrique et dans le monde. Je suis tombé sur des communiqués à la radio signalant des disparitions. Cela m'a intrigué. J'aime questionner le réel. Après enquête j'ai décidé de m'emparer deux sujet et de réaliser une fiction." Le Figaro

"Je voulais parler aux Tchadiens de ce paradoxe d'une société qui se veut patriarcale et repose énormément sur la mère par qui passe la transmission." L'Humanité

"Il me semble que filmer des gens relève forcément d'une certaine morale et que c'est dans le respect qu'on arrive à révéler la part de vérité des personnages." Le Journal du dimanche

Nomination
Abouna a été nommé dans la catégorie "Meilleur film" au Festival International du Film Francophone de Namur en 2002.

Extraits critiques
"Abouna se singularise par une mise en scène très juste, fluide, presque effacée et toujours à bonne distance de ses personnages." Eric Libiot - l'Express

 

"Un film sensible e juste sur un problème universel : celui de la quête du père." Le Figaro

"Abouna est une fiction pragmatique, à la hauteur d'homme, ou plutôt d'enfant, qui se refuse aux faux semblants du rêve et de la religion." Vincent Ostria - Les inrockuptibles

LA PIROGUE 01H27 / de Moussa Touré
Un village de pêcheurs dans la grande banlieue de Dakar, d’où partent de nombreuses pirogues. Au terme d’une traversée souvent meurtrière, elles vont rejoindre les îles Canaries en territoire espagnol.
Baye Laye est capitaine d’une pirogue de pêche, il connaît la mer. Il ne veut pas partir, mais il n’a pas le choix. Il devra conduire 30 hommes en Espagne. Ils ne se comprennent pas tous, certains n’ont jamais vu la mer et personne ne sait ce qui l’attend.

3 prix, 21 nominations

CINÉMA 3 RÉPUBLIQUES

Cinéma indépendant
3 salles • Son dolby 7.1
Classé Art&Essai
Label Jeune Public,
Recherche&Découverte